Coeur de Provence > La Gloire de mon père > La Lampe tempête

La Lampe tempête

mercredi 28 novembre 2012, par Allaudien

Cette lampe qui trône au dessus de la table du diner et qui accrochée à une branche du figuier donnera à Pagnol une jolie page d’écriture.


Cette lampe qui éclaire les visages durant les repas, donne aux moments vécus une note particulière : les alentours se trouvent dans l’ombre et n’existent plus, seuls ceux qui sont dans la lumière sont vivants, comme révélés.

La lampe : un progrès manichéen

Pagnol apprécie cette lampe, puisqu’il dit qu’elle éclaire encore mon enfance, alors qu’il est adulte lorsqu’il écrit.
Il va la comparer à une autre lampe qui a ses yeux est moins intéressante sur un plan technique : le phare de Planier.
La lampe tempête dompte le vent pour nourrir la flamme d’air, alors que le phare ne fait que passer un message signé indiquant sa présence et son identité.

Pourtant, malgré sa technicité, cette lampe est comme nous le fait comprendre gentiment Pagnol, un véritable trouble fêtes. Les insectes attirés par la lumière plongent vers la lampe puis vers le souper ...

Mais tout cela n’est rien, la lampe tempête, c’est un diner à l’extérieur, protégé de la nuit par les branches du figuier, arbre aux feuilles généreuses.

JPEG - 3.3 ko
Repas du soir

Contrairement à la lumière naturelle, une lampe tempête semble figer le temps, les ombres sont toujours identiques, il n’y a pas de signe que le temps s’écoule, tant qu’il y a du pétrole dans la lampe.

Allégorie de la lampe tempête

Cette lampe éclaire encore mon enfance ... quelle allégorie de la lampe tempête Pagnol nous soumet il ?
Est ce la marque même des souvenirs d’enfance, l’ancrage par lequel il retourne en enfance, dans son enfance et revoit les visages, la lumière de la lampe sur ces visages.
Est ce la technicité de cette lampe et la maitrise du vent qui fera qu’il s’intéresse ensuite à la technique, technique du théâtre, du drame, technique du cinéma, du son, des acteurs, technique de l’ingénieur avec ses recherches personnelles sur la voiture à trois roues, les moulins à eau ...
Est ce la lumière comme un guide pour une vie. Aujourd’hui de jolis slogans incompréhensibles pour la plupart nous disent : devient ce que tu es. Est ce son enfance, les souvenirs d’enfance qui ont guidé Pagnol durant sa vie jusqu’à arriver à ce qu’il était : un écrivain qui raconte son histoire.

Voyons qui est Pagnol

Pagnol homme de théâtre : c’est le dramaturge qui a quelque chose à dire et qui le fait dire par ses acteurs.
Pagnol homme de cinéma : c’est le même dramaturge mais qui pense que la technique va lui permettre de mieux raconter.
Pagnol écrivain : c’est le Pagnol qui écrit avec sa plume et qui dit Je, sans utiliser l’intermédiaire d’un scénario de théâtre ou d’un jeu d’acteur de cinéma.

C’est ce Pagnol là en tout cas qui est fameux, car c’est lui qui raconte, avec son phrasé, sa sensibilité, son humanité.

Cette lampe éclaire encore mon enfance ... l’allégorie est peut être que l’enfance de Pagnol éclaire encore la nôtre. Pagnol est il pas universel me direz-vous. Exactement !



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.