Accueil > Marcel Pagnol > Discussions sur Pagnol > Ouverture du forum

Ouverture du forum

mercredi 9 février 2005, par Allaudien

Le forum sur Pagnol et la Provence est ouvert ... aux passionnés des collines.

Messages

  • Bonjour et bienvenue sur le forum des discussions sur Pagnol

    Pour pouvoir participer, vous pouvez vous enregistrer et ainsi bénéficier des avantages résérvés aux membres.

    Bonne lecture :clin

    • Bonjour beranb

      Le monde de Pagnol est à ce niveau du canal de Marseille assez particulier.

      Si Pagnol rejoignait le château Saint Antoine au Chateau de la Buzine en passant le long du canal, aujourd’hui ce n’est plus possible en totalité.

      Il y a du coté de la Treille un bout de Canal qui passe juste en dessous du cimetière et qui mène vers le Château de la Buzine (sans toutes fois y arriver), au Château de la Buzine il y a un bout de canal qui mène plus loin ; enfin du coté du Château Saint Antoine, si il y a un canal tout proche de l’Huveaune, il y a aussi l’autoroute Marseille Aubagne qui en bouche en coin ... du canal.
      :pensif Je pense que la ville de Marseille et notamment la mairie du 6eme secteur (11 eme et 12 arrt) peuvent apporter des éléments de réponse.
      Voir aussi l’office du tourisme d’Aubagne ou le Conseil Général 13

      Bon courage :clin

  • Chers amies et amis de la Provence,
    Qu’est-ce que la Provence pour vous ?

    Un lieu de vacances ?
    Un souvenir d’enfance ?
    Une lecture de Giono, Mistral, Pagnol ?
    Un film que vous avez aimé ?

    Racontez-nous un peu.

    • Bonjour,
      je ne sais si je trouverais quelqu’un au bout du mail, mais la tentation était trop forte de répondre à la question.

      Je ne suis pas provençale d’origine. Je ne viens même pas du Sud, en règle générale. Tout a commencé quand j’avais treize ans. Mon oncle a une petite maison, là-bas, et nous avait invité, mes parents, ma soeur et moi, à venir le voir. Nous y sommes allés, un jour, en plein mois d’Août. Le soleil brûlait tout, et on se sentait fondre dans la chaleur de ce four qu’était devenue la ville d’Aubagne. Peu à peu, cette impression laissa place à l’émerveillement, et je découvrais ébahie les splendeurs environnantes, tandis que nous montions vers Garlaban. C’est là, perdue dans la pinède, que "je sentis naître en moi un amour qui devait durer toute ma vie".

      Je suis tombée amoureuse de cette région dès que je l’ai vue. Ce fut dès lors un combat de chaque instant pour persuader les "adultes" de revenir : un enfant a bien peu de poids, face aux exigences scolaires, familiales et économiques. Mais la passion tient bon, quand elle est véritable. Je suis revenue. Tous les ans. D’abord pendant les vacances, et puis par mes propres moyens, n’importe quand, quand je gagnai le statut d’étudiante. C’est la Provence qui m’a menée au travail : de là d’où je viens, il faut de l’argent pour venir.

      C’est aussi la Provence qui m’a menée à Pagnol. Il fallait prendre soin de ce paradis, le protéger, et donc le comprendre. C’est assez tard, finalement, que je me découvris un frère de coeur. Je retrouvais dans ses livres mes images, mes impressions, mes besoins d’enfant. Enfin, quelqu’un comprenait ce que je ressentais, et l’exprimait mieux que moi-même ! Aujourd’hui encore, et plus que jamais, je rentre chez moi pour me ressourcer, le plus régulièrement possible. Ce retour même est source de vie et d’apaisement.

      Pour moi, la Provence a l’odeur des pins et de la lavande, dont elle prend la couleur ; elle a le bruit des cigales, le toucher rugueux des oliviers, et le goût du romarin. Elle n’est pas accueillante au premier abord : La nature s’y déchire entre orages diluviens et extrêmes sécheresses. Mais c’est en cela qu’elle est belle.

      Beaucoup, là-bas, me font comprendre que je ne suis pas des leurs, car le coeur des gens y est aussi aride que le paysage ; et pourtant, je me sens parfois plus provençale qu’eux.

      Je suis devenue professeur, et j’ai voulu, pour ma première année, aller y enseigner. Cette année restera pour moi celle de l’accent chantant, faisant écrire aux enfants "cé loingne". Eh oui, je cherche à aider les Lili et les Marcel. Mes cours sont pleins de la Provence.
      Je m’y suis mariée le mois dernier.

    • Bienvenue sur ce forum au Coeur de Provence Padmeia !

      Il y a du monde au bout du mail, il suffit comme l’a fait Marcel de pousser un peu la porte des vacances et c’est le paradis qui s’ouvre, les odeurs qui chatouillent les narines, et le bleu du ciel qui illumine les coeurs.
      Il est toujours étonnant de voir que ces provençaux semblent avoir l’ame rude face aux estrangers (les parisiens surtout :intrigue), alors qu’une fois un bout de confiance installée c’est le coté méditerranéen de l’accueil à bras ouvert qui se fait remarquer.

      Dans sa quête, le voyageur qui devient ensuite passionné découvre en premier les paysages de la Provence, puis il découvre les habitants, qui comme les bonnes choses de Provence n’en imposent pas, il faut aller les chercher, car derrière leur caractère emporté, il y a souvent des coeurs en Or, des personnages qui à l’image de Pagnol insufflent une Passion, dont on guerit bien heureusement très peu vite.
      :pensif

    • Bienvenue, Padmeia !

      Bésegu, "cé loingne"...
      Mais, la notion du temps sur ce forum est celle des garrigues,
      et comme la réponse d’allaudien le montre,
      au bout de ce mail des charmilles et chênes verts,
      il y a toujours un coeur de Provence qui bat.

      Comme l’olivier, il peut attendre longtemps longtemps la rosée dans la sécheresse, ou comme lili sous l’orage, l’arrivée du soleil et de Marcel.
      Et nous aussi, nous avons bien fait d’attendre. Nous n’aurions jamais oser rêver d’un aussi belle et bonne réponse !

      Hé, oui, le coeur des provençaux est à l’image de cette Provence sèche et orageuse, de ces fruits épineux et peu aimables aux excursionnistes, mais qui révèlent une pulpe sucrée et désaltérante à ceux qui savent attendre et qui se piquent de savoir les ouvrir.

      Certes, vous n’êtes pas des leurs, au sens où l’entend l’ego, et tant mieux. Mais vous avez mille fois raison de dire que vous êtes plus provençale qu’eux, ayant découvert ce qu’ils n’ont pas encore trouvé, l’ayant reçu par héritage ou bouturage.

      C’est que l’âme n’a pas de nationalité ni de lieu de naissance. Elle a une personnalité unique au monde, que l’on doit découvrir, une passion intarissable, et un lieu de renaissance où elle vous ménera si vous savez vous écouter.

      Peu de gens le comprenne, du moins tant qu’ils cherchent dehors, ailleurs qu’en leur coeur. C’est ainsi que se cachent les sources et c’est sans doute pourquoi elles "ne se disent pas", même dans les familles. A chacun de trouver la sienne, comme vous l’avez fait en allant au bout de cette passion.

      C’est alors que l’on devient véritablement enseignant et que le mariage est la consécration, car tout se tient dans quand on est sur la voie. C’est sans doute le véritable sens de la vocation. Alors, c’est le moment ou jamais de se réjouir.

      "Grati, Grata",
      chantent déjà les cigales et les roses marines,
      cigalto, rosmarin et "gratte-culs" confondus.

      Aujourd’hui, grâce à vous, le forum est en fête. Espérons encore un peu et nous verrons sans doute arriver des quatre coins du monde, d’autres "vrais" provençaux..

      Félicitacioun ! :bravo

    • La Provence, c’est MA région....depuis plus de 400 ans

  • Bonjour,
    Je fais des recherches généalogiques sur mon patronyme CHAMBOULEYRON.
    Sur le site du cabinet de géomètre de Combarieu ( www.decombarieu.geometre-expert.fr ), il y a une lettre de M.Pagnol sur une vente de terrain, la parcelle 23,qui ne s’est pas faite comme prévu. Le patronyme Chambouleyron apparaît dans cette transaction avortée ainsi que d’autres noms : Durbec le Fontainier, Bertrand. Qui peut m’aider ?

    Merci d’avance

    GénéChambou

    Voir en ligne : www.decombarieu.geometre-expert.fr/

  • Bonjour,

    le programme annonçait la diffusion du "Château de ma mère" à 23h20...et puis rien : juste un concours de pétanque !
    Qu s’est-il passé ?
    Savez-vous à quand la diffusion a été reportée ?

    Merci et bonne journée !
    Cécile

  • Bonjour - Je cherche une carte détaillée des colllines du Garlaban
    J’ai la carte de randomnée IGN bleue au 25000 mais je voudrais une carte avec les lieux devenus mythiques décrits par Pagnol ...
    Peut etre suis-je trop exigeant ? Une telle carte existe-t-elle ?
    Peut etre au syndicat d’initiative d’Aubagne ?
    Merci si vous avez une idée

  • Bonjour à tous et à Allaudien en particulier ... Une question me travaille depuis quelque temps :
    Dans ma découverte de cette région , je constate la présence
    de nombreux cactus (et même des petits champs de cactus) dans
    Allauch - En particulier autour et sous Notre Dame , au dessus du Théatre de Nature et ailleurs (Chemin va à la fontaine, etc...)
    J’ai demandé à de vieux allaudiens mais personne n’a pu me donner l’origine de ces cactus , sinon qu’ils sont là depuis très longtemps

    Auriez vous la réponse sur le Pourquoi et Comment ces cactus sont arrivés à Allauch ??? -

    Merci par avance et bravo pour la qualité d’ensemble de vos réponses et de vos interventions

    • Bonjour,

      Il n’est surement pas facile de trouver une origine à ces cactus.
      Effectivement au pied de Notre Dame, il y en a tout un champs.

      C’est à se demander si ces cactus là ne sont pas simplement cultivés et servent pour parfumer les nougats d’Allauch, ou faire du sirop de cactus.

      A suivre ...

  • bonjour a tous fan des œuvres de Marcel Pagnol je peint et je vend des toiles inspiré des plus belles œuvres de l’artiste merci d’aller sur. http://lestableauxdepagnol.skyrock.com/

    Voir en ligne : fans de Marcel Pagnol

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.