Coeur de Provence > Le château de ma mère > Pagnol et le parcours des châteaux

Pagnol et le parcours des châteaux

jeudi 2 avril 2009, par Allaudien

Nombreux sont les châteaux dans la vallée de l’Huveaune, nombreux sont aussi les chemins qui rejoignent la Barasse au village de la Treille, dans ces chemins là, il y a ceux de 1903 empruntés par pagnol.


Dans le chemin des vacances, nous étions à la recherche du chemin que devait emprunter la famille Pagnol pour rejoindre La Treille depuis le terminus du Tramway.

Nous avions quatre châteaux, plusieurs chemins possibles, mais pas de chemins qui passent près des bâtisses voulues, ni même à portée de regard.

Nous avons certes un chemin qui passe par le canal de Marseille et qui permet de couper à travers les propriétés, pour arriver près de La Valentine et du Bar des Quatre Saisons ; mais, pour autant, il n’y a pas de plus long qui permette à un raccourci de se justifier.
Il n’y a pas non plus de chemins qui permette de faire référence à un Château de la belle au bois dormant.

Les châteaux sont bien là

Château RégisLe château de la belle au bois dormant est pourtant dans cette vallée de l’Huveaune, il a été présenté bien des fois sur coeur-de-provence. Ce château est de plus bien visible depuis le sommet de la route du commandant de Robien, mais également depuis une autre route possible.

Nous pensons que cet épisode du Château de la belle au bois dormant est tout à fait réel. En effet, durant une partie de leur voyage pédestre vers l’Asile des vacances, Marcel et Paul avaient ce Château, en face d’eux, et leur imagination de gamins à fait le reste.

Château de la Belle au Bois Dormant

Le château Régis que Marcel et Paul ont transposé via le conte en Château de la Belle au Bois Dormant

Un autre Château, celui de la Reynarde, se trouve à coté du Château Régis et devait être également visible depuis leurs chemins.

Ce chemin passait bien évidement devant le Château Saint Antoine, du coté de la Barasse, c’est le chemin de 1903, celui de la route des Châteaux

Les Chemins de 1903

Nous voici au coeur de notre sujet.
Si google maps peut nous permettre de trouver des routes et calculer des distances, il ne peut pas nous replonger sur les chemins existant du début du siècle.

Il nous faut donc une carte ancienne avec les chemins de l’époque.

Dans les articles précédent nous n’avions trouvé que des chemins possibles, dont un très court nous permettant de penser que Pagnol avait emprunté la route du canal jusqu’à La Valentine et la route de Saint Menet. A ce croisement il y a une porte, où Bouzigues a pu effectivement rencontré Pagnol qui venait alors de la route d’Aubagne.

Voici ce parcours sur une carte.

Longueur du parcours : 4km 70

Les Pagnol quittaient la Gare de la Barasse et partaient vers Aubagne en longeant la voie ferrée. Puis prenaient le chemin qui se trouve en face du Château Régis, puis suivaient la route de Saint Menet à la Valentine, passaient devant les portes du canal et enfin entamaient la ligne droite permettant d’arriver au bar des quatre saisons.

Ce chemin, en regard d’une carte de l"époque semble bien être celui que les Pagnol prenaient. Il est assez long et en zig-zag pour justifier un raccourci en ligne droite, il se rapproche d’éléments caractéristiques de l’œuvre avec les châteaux Régis et Reynarde.

Il n’y a pas mention sur la carte de la présence d’autres châteaux ou bâtisses, et qui auraient été détruites avec des aménagements par exemple autoroutier.

Voici ici le raccourci par le canal, permettant de gagner 2 kms

Ainsi Bouzigue n’aurait pas été rencontré à la porte du canal qui se trouve près du Château Saint Antoine, mais plutôt à celle qui se trouve du coté de La Valentine.

Canal de Marseille

Le canal de Marseille du coté de La Valentine

Et pour la Buzine alors, n’est ce pas le dernier Château ?

La Buzine et le château de ma mère

La Buzine est effectivement ce dernier château rencontré par les Pagnol, mais il n’est pas sur le parcours du raccourci, il est simplement plus loin sur la droite route vers les Quatre Saisons

Si l’épisode du Château de ma mère a effectivement eu lieu, il ne peut pas être lié au raccourci permettant de traverser les propriétés.

Des réactions sur ces cartes, ainsi que ces parcours, venez en discuter ici

Dossier des chemins de Pagnol :

— Chemin des vacances
— Pagnol et le parcours des châteaux
— De la Barasse à la Bastide Neuve, le parcours introuvable


Messages

  • Je n’apporte rien, c’est une sorte de besoin impérieux qui me motive à vous remercier pour le travail admirable que vous avez effectué sur la recherche entre autre du parcours canal/château des Pagnol. Je l’apprécie d’autant plus pour avoir, le 15 et 16 mars 2009 lors d’un passage dans le secteur, cherché ce fameux parcours. Les gens questionnés ainsi que l’Office du Tourisme d’Aubagne n’ont pas été très coopératifs, je dirais même que l’employée de ce dernier s’est montrée assez ironique et peu enclin à répondre à mes questions. Quand j’ai eu connaissance de l’existence de l’association ‘’musée’’ Pagnol à quelques pas de l’O du T c’était l’heure de mon départ.
    Lors de mes pérégrinations Internet ayant pour but de me préparer à l’enquête que j’envisageais d’effectuer cette première quinzaine de septembre j’ai eu le bonheur de tomber sur vos hypothèses.
    Je maintiens évidemment ma démarche mais elle consistera surtout à fouler vos deux parcours qui, à n’en pas douter, me procureront des sensations et émotions au moins égales sinon supérieures à celles ressenties lors de la trajectoire la Treille/ Bastide neuve.

    Le travail de JALINE sur le sujet est intéressant mais il me semble à mon goût superfétatoire et donne l’impression d’être rédigé délibérément dans un esprit de contradiction.

    Bien évidemment si ma démarche sur place me mettait en présence d’éléments nouveaux et tangibles je les rapporterais ici.

  • Formidable travail Allaudien !!!! Pour un passionné du récit de Marcel Pagnol quel bonheur de trouver de telles infos !!! Grâce à vos travaux, je souhaite pouvoir réaliser mon rêve de refaire le voyage de Marcel entre La Barasse et La Bastide Neuve en prélude de la découverte des collines de notre cher Marcel. Mille merci. Dans l’attente d’éventuelle nouvelle informations... Merci

    • Après de plus amples recherches et la découverte d’indices concordants, je viens apporter ce que je crois être la vérité.
      Au départ, comme bon nombre d’entre nous, j’ai cherché à faire concorder le canal que nous voyons aujourd’hui sur nos cartes avec cette ligne présumée de 4 châteaux (ceux qui tiennent encore debout dans cette région.
      Au départ, je croyais moi aussi que le château Régis, vu son architecture similaire a celui de Walt Disney, était le 2eme château celui de la Belle au bois dormant.
      Mais après lecture et relecture du récit de Marcel, tout cela n’était pas logique. Marcel passe bel et bien au pied des châteaux. Bien que certains avançaient l’hypothèse qu’il ne s’était peut-être pas approché d’aussi près qu’il le disait. Mais voila...
      J’ai trouvé il y a quelques temps un dessin qui m’a paru d’abord fantaisiste, un dessin représentant le parcours de Marcel en droite ligne a travers les 4 châteaux de l’arrêt de la Barasse jusqu’au Carrefour des 4 Saisons. Puis récemment j’ai visionné le documentaire de Georges Berni : ‘’Les Chemins de Marcel Pagnol’’. Et j’ai compris que le dessin vu quelque temps auparavant n’était pas si fantaisiste que cela.
      En premier lieu notre erreur a été de regarder le terrain actuel de trop près. C’est parce que nous n’avons pas pu imaginer le canal disparu que nous avons travaillé avec des œillères. Car oui il faut l’admettre seuls quelques vestiges du canal de Marcel subsistent. Et ceux-ci ne sont visibles que sur le terrain.
      Le 2ème point important c’est une erreur d’interprétation du récit de Marcel au sujet du château de La Belle au Bois Dormant. Il est vrai, le château Regis ressemble du point de vue architectural a celui de Walt Disney et pourtant ce n’est pas le château de La Belle au Bois Dormant, c’est celui du compte celui des Roses du Roy, le premier château traversé par Marcel. En réalité, le château de La Belle au Bois Dormant le 2ème, c’est celui de la Reynarde. Il est vrai, La Reynarde ne ressemble pas physiquement au château de Walt Disney mais elle n’est pas habitée, elle ne bouge pas. Pour Bouzigue, château inactif=château endormi=Belle au Bois Dormant. Ensuite, le 3ème château, celui du notaire, il n’existe plus et depuis longtemps (déjà mentionné sur le dessin en 1956). Il se situait entre la Reynarde et la Buzine. Quant a la Buzine, elle reste bien sûr le 4ème château mais son canal est également quasi-rebouché.
      Pour conclure et c’est le 3ème point, l’arrêt de La Barasse est beaucoup plus loin que la montée du Cdt de Robien, et donc l’itinéraire de Marcel ne peux donc pas passer aux abords du Château Saint Antoine ce qui l’élimine de la liste.
      Si je n’avais trouvé qu’un seul dessin du parcours de Marcel à travers les 4 châteaux, j’aurai surement cru à une caricature (mon 1er sentiment). Mais l’anecdote racontée par Georges Berni dans ‘’Les Chemins De Marcel Pagnol’’ a propos de la genèse des souvenirs de Marcel a fini de me convaincre. En effet, en 1956 Marcel avait commencé à écrire 5 chapitres de ses souvenirs d’enfance et ceux-ci furent publiés dans le magasine ‘’Elle’’ en guise de conte de Noel sous le titre ‘’Le Château De Ma Mère’’. Et pour étayer cette anecdote, tous les documents sont montrés dans le film (‘’Elle’’ de l’époque, les manuscrits de Marcel et le fameux dessin qui est quasi identique a celui que j’avais eu entre les mains).

      http://jromelot.skyrock.com/ pour les documents

    • Bjr jrom,
      Devant courant septembre faire des recherches sur le terrain au sujet du parcours des Pagnol, c’est avec grand intérêt que j’ai lu votre analyse.
      Votre argumentation s’appuie sur des croquis et une affirmation ou conviction selon laquelle un canal aurait existé passant au pied des châteaux, notamment devant celui de la Buzine et, qu’il en resterait des vestiges : où peut-on les voir, en avez-vous des photos ?
      Ces croquis que j’ai examinés sur votre blog proviennent de quelle source ou bien, qui en a la propriété ; qui les a dessinés et a quelle date ont-ils été réalisés ? Il en va de la fiabilité de ces documents !
      Vos informations complémentaires me permettront de réorganiser et d’affiner mon programme d’investigation sur place.
      Merci de votre bienveillante attention.

    • Bonjour
      je decouvre le site ce jour. Felicitations.
      Il existe bien un canal comblé au bas du chateau de la buzine. Je ne sais de quand il date mais des traces étaient encore visibles il y a 6 mois. Ces vestiges se trouvent derrière le château un peu après l’ancien plan d’eau, parfois à la limite de propriété des maisons du parc des 7 collines.
      un barassien.

    • Résultat d’une démarche, première dizaine de septembre 2010, sur le site de l’itinéraire des vacances de Marcel.
      Ma perspicacité n’étant pas légendaire j’abandonne mes ambitions d’apporter une pierre à l’édifice.
      La seule chose qui m’a préoccupé a été le départ du trajet jusqu’au bar des quatre saisons.
      En effet, de deux choses l’une ou c’est de la gare de la Barasse ou c’est de l’arrêt précédent celle-ci que le périple jusqu’à la Bastide neuve à commencé.

      Le ‘’conte’’ intitulé Le Château de ma Mère a tendance à obnubilé notre attention pour l’orienter sur le parcours passant au pied de châteaux. Dans ce cas, et ça été ma fugitive conviction, l’itinéraire Pagnol a pris naissance à partir de l’arrêt du tram. Cette théorie, très certainement utopique, se trouve renforcée par la présence de vestiges constatée et photographié le 07/09/2010 d’un canal (bras) ayant passé au bas, devant le bassin de la partie sud, de la propriété du château de la Buzine. Cette constatation corrobore ou est corroborée par les dires de Georges Berni relatés dans son album DANS LES PAS DE MARCEL PAGNOL page 51 qui sont les suivants :
      « Pagnol est revenu sur ces lieux en 1972 avec une équipe de télévision. A un moment, il s’est éloigné sous les grands marronniers de l’allée, en compagnie de ses amis (Marius Broquier, Jacques Lamriben, le « bébé d’Angèle » et Charles-Arno Brun, à qui il a emprunté le nom de son « Lyonnais », dans Marius et Fanny), à la recherche du canal de son enfance. Il lui a paru bien petit quand il l’a retrouvé. Effectivement, le domaine n’est desservi que par une dérivation secondaire. Il en a suivi la berge à pas lents jusqu’au mur de clôture défiguré par un trou béant. Alors, se tournant vers son fidèle maçon : « Mius, cette histoire de porte a assez duré, maintenant. Un de ces jours, il faudra la remettre ».
      Ils sont partis tous les deux sans l’avoir fait »

      L’examen sur place des autres pistes obscurci plus qu’il n’éclaire ce qui devient de plus en plus le mystère du chemin des vacances de Marcel Pagnol. Les écrits consultés sur place livres, albums ou fascicules, bien que très intéressants et recoupant certains événements, n’authentifient aucunement le parcours des vacances de Pagnol si ce n’est, mais que très partiellement, les propos de G.Berni rappelés plus haut.

    • Bonjour Bernard-Pierre C
      Je découvre seulement votre message. En fait je ne sais même pas si les croquis que j’ai trouvé sont fiables. Le premier, celui qui est en noir et blanc je l’ai trouvé sur le blog d’un adolescent. J’ai écris aussitôt a son auteur pour en connaitre la source mais je n’ai pas eu de réponses. J’ai donc pensé a une caricature sans importance. En revanche, le 2eme croquis, celui en couleur, c’est une capture d’écran du documentaire de Georges Berni : ’’Les Chemins de Marcel Pagnol’’. Ce croquis est présenté pour illustrer la genèse des souvenirs de Marcel Pagnol. En effet, en 1956 Marcel avait commencé à écrire 5 chapitres de ses souvenirs d’enfance et ceux-ci furent publiés dans le magasine ’’Elle’’ en guise de conte de Noel sous le titre ’’Le Château De Ma Mère’’. Et pour étayer cette anecdote, tous les documents sont montrés dans le film (’’Elle’’ de l’époque, les manuscrits de Marcel et le fameux dessin qui est quasi-identique a celui qui est en noir et blanc). Voila tout ce que je puis dire sur l’authenticité de ces croquis. Moi je pense que le dessin en couleur est vrai parce que le descriptif du livre corrobore parfaitement avec l’aspect physique des châteaux ainsi qu’avec les petits châteaux dessinés. (Voir mes clichés et le texte de Marcel : http://jromelot.skyrock.com)
      Je comprends votre amertume que je partage car sur le terrain il ne reste presque rien et on peux se demander si Marcel Pagnol n’a effectivement pas un peu fabulé dans son conte...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.