Coeur de Provence > Photos Provence > Tête Rouge

Tête Rouge

samedi 11 novembre 2006, par Allaudien

Dés l’entrée du Massif du Garlaban, par Allauch ou par la Treille, Tête Rouge ouvre la route vers le coeur des souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol.


Son nom vient de la couleur de sa terre, chargée de Bauxite, alors que la colline voisine tient son appellation à sa forme ronde.

Tête Rouge, Taoumé et Garlaban, trois sommets des collines d’Allauch que l’on retrouve dans les souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol.

JPEG - 16.6 ko
Tête rouge

Un cairn domine le sommet de cette Grande Tête Rouge.

En partant du Village de la Treille (avec parking en bas du village), le chemin de terre qui mène vers Tête Rouge permet ensuite de rejoindre le Taoumé et la grotte de Grosibou.

Extrait de La Gloire de Mon père :

Alors, nous sortîmes du village, et commença la féerie. Je sentis naître un amour qui devait durer toute ma vie.

Un grand oiseau noir marquait le milieu du ciel, et de toutes parts, comme une mer de musique, montait la rumeur cuivrée des cigales.

Hé... Celui-là, c’est Tête Rouge. Ca, c’est Tête Ronde. Celui-là, c’est le Taoumé. On dit aussi le Tubé.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Il s’appelle le Tubé et aussi le Taoumé.

Quelle est l’origine de ces mots ?

L’origine, c’est qu’il a deux noms. Et alors. Vous aussi, vous avez deux noms. Et moi aussi. Et là-bas, au fond, c’est Garlaban. Aubagne est de l’autre côté juste au pied.

Je suis né à Aubagne.

Alors, tu es d’ici. Hue !

Et moi, je suis ne à Saint-Loup. Est-ce que je suis d’ici ?

Un peu, mais guère.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.