Coeur de Provence > Balades en Provence > Les origines de la REYNARDE

Les origines de la REYNARDE

lundi 11 octobre 2010, par Allaudien

Quelques origines du Château de la Reynarde entre Aubagne et Marseille, comme une photographie, une page d’histoire


Approche de la Reynarde par deux page d’histoire

Le premier texte est extrait du : « Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France : Par Jean-Joseph Expilly - 1762 »

Il décrit le Château de la Reynarde et son domaine au 18ème siècle. De la vallée de l’Huveaunne il est l’un des plus imposant, pas seulement par son architecture, ou l’étendue de ses terres, mais par l’importance du fief.

Château de la Reynarde
Extrait :
« la REYNARDE

C’est le nom d’un très beau domaine, avec titre de comté, en Provence, dans le district de la paroisse de Saint Marcel, au territoire de Marseille, près de la rive droite de l’Huveaune à une petite distance Est Sud Est des Camoins, sur la grande route de Marseille à Toulon, à une lieue Sud d’Aubagne et 2 Nord Nord Est de Marseille. Le château est comme entouré de vignobles, de grand rapport, qui sont défendus du vent du nord par l’enceinte d’une forêt de pins. II y a de vastes prairies, ce qui n’est pas commun en Provence, encore moins dans le territoire de Marseille. La situation du château est des plus agréables. Le climat y est fort sain et en été beaucoup plus tempéré qu’à Marseille. Les promenades y sont très belles et son variées. C’est dans la belle saison un séjour délicieux.

On croit que la Reynarde a tiré son nom de ce qu’autrefois les bois des environs étaient remplis de Renards. C’était un fief appartenant à l’ancienne maison de Hue, dont l’héritière (Louise de Hue, fille ainée de François de Hue) épousa en 1576 Antoine de Félix, trisaïeul du marquis de Muy, lieutenant général des armées du Roi, qui en est l’héritier et le possesseur actuel.

Le feu comte du Muy, commandant en Provence, fit renouveler l’érection en fief de la terre de la Reynarde, et la fit ériger en comté en 1723.
.../...
Le comté de la Reynarde n’est habité que par un certain nombre de fermiers du seigneur parce que tous les biens-fonds lui appartiennent. On assure qu’il en retire tous les ans plus de quarante mille livres de rente. »

Que signifie fief ?

Le second texte est un extrait de « Marseille à la fin de l’ancien régime , par F. Dollieule - 1896 »

« la juridiction haute, moyenne et basse, avec tous les droits et dépendances, tant de régales que autres, qu’il avait comme baron d’Aubagne, seigneur temporel et juridictionnel du lieu et place de Saint-Marcel, membre dépendant de ladite baronnie, sur le tènement (Métairie dépendante d’une seigneurie) des terres cultes et incultes, etc., appelés la Reynarde, détenus et possédés par Pierre Hue, écuyer ; et ensemble sur autres tènements de terres cultes et incultes appelés du quartier des Bastides des Camoins, tenues et possédées par plusieurs du surnom de Camoins »



Messages

  • Le chateau de la reynarde est du xv eme siecle classe monument historique non respecte apres le depart de la congregation dont la superieure etait l heritiere. J y ai travaille en1965 et j en suis bien attristee.

  • Bonjour, mon ancetre Victor Napoléon Georges ,né en 1808 a créé vers 1828-30 la distillerie Georges a Saint-Menet ,sur une dépendance du chateau de la Reynarde ; Peut-on savoir a qui appartenait le chateau de la Reynarde a cette époque : la famille du Muy ou bien au marquis du Poet....ou autre ? ( Victor Napoléon Georges étant un enfant naturel ,son père propriétaire de la Reynarde lui aurait donné une dépendance du chateau)... La distillerie a été transmise a son fils Toussaint Auguste Georges ,puis aux enfants de ce dernier et a été liquidée vers 1919... Merci des renseignements que vous pourrez m’apporter !

    • On peut lire dans le « Dictionnaire des villes, villages et hameaux du département des Bouches-du-Rhône »,
      écrit en 1878 :
      « Au Sud de la Buzine et immédiatement au dessus du petit chemin d’Aubagne, se trouve la Reynarde, dont le château style Renaissance, perché sur un coteau, a été réparé à neuf. La terre de la Reynarde, qui appartenait en 1557 à François Turc, fut érigée en fief lors de l’acquisition qui en fut faite par le marquis du Muy, en 1715, et quelque temps après en comté, par lettres-patentes du roi.
      En 1814 ce château reçut la visite de Madame de Bourbon-Penthièvre, douairière d’Orléans.
      On y admire, lit-on dans l’Hermès marseillais, un bas-relief antique représentant le combat d’un homme avec un lion.
      Ce château appartient à M. Louis Régis. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.