Coeur de Provence > Le château de ma mère

Le château de ma mère


La trilogie

Seconde partie des souvenirs d’enfance de Pagnol, le Château de ma Mère est peut-être le livre le plus passionnant. Le premier tome, "la Gloire de mon père" consacrait Joseph dans son rôle de père de famille et l’influence que celui çi peut-avoir sur son fils, le second consacre le rôle de la mère et dans son épilogue l’amour qu’un fils peut lui porter

C’est quelques années après la mort de son père (voir notre biographie Pagnol) que seront écrits les souvenirs d’enfance, avec comme fil directeur tout au long de l’oeuvre la nostalgie de sa Provence et des êtres qui lui sont chers.

Château de la Buzine

Château de ma mère

Le Château de ma mère" retrace cette période de l’enfance de l’auteur, où il traversait Marseille avec sa petite famille pour rejoindre par la Treille La Bastide Neuve, le lieu des vacances. Ce périple Du Château Saint Antoine au Château de la Buzine traversait quatre propriétés (dont le château Saint Antoine) et que l’on pourrait appeler aujourd’hui les Châteaux Pagnol.

A la Bastide Neuve, dans les épisodes marquants il y a les jours de chasse, les journées avec Lili des Bellons, la découverte de la grotte du Grosibou au sommet du Taoumé, et le mois d’octobre signifiant la fin des grandes vacances et la rentrée des classes.

C’est au Noël suivant que l’écrivain retrouvera ses collines, son Lili qui l’attendait dans la grisaille de Noël, et aux dimanches d’avril que l’épisode avec Bouzigue se déroula. Le Château de ma mère c’est donc cette propriété que les Pagnol traversaient en longeant le canal de Marseille, pour écourter leur marche vers la Bastide Neuve.

C’est dans cette propriété qu’Augustine avait peur, serrant contre elle les Roses du Roy, et c’est dans cette propriété que bien des années après, Marcel Pagnol, alors propriétaire du Château de la Buzine, se retrouva face à l’horrible porte noire, celle qui n’avait pas voulu s’ouvrir sur les vacances.

"Blême, tremblante, et pour jamais inconsolable, elle ne savait pas qu’elle était chez son fils".

Cette œuvre, Marcel Pagnol, l’a enregistrée pour une diffusion radio, aujourd’hui elle est disponible en CD : Ecouter Marcel Pagnol lire le château de ma mère