Coeur de Provence > Le château de ma mère > Blême, tremblante, et pour jamais inconsolable, elle ne savait pas (...)

Blême, tremblante, et pour jamais inconsolable, elle ne savait pas qu’elle était chez son fils

lundi 30 mars 2009, par Allaudien

Un questionnaire sur les Souvenirs d’enfance de Pagnol, à faire après la lecture comme exercice pédagogique.


« Blême, tremblante, et pour jamais inconsolable, elle ne savait pas qu’elle était chez son fils »

Dans le second tome des souvenirs d’enfance, cette phrase apporte une note d’émotion au texte. Lorsque ce dénouement arrive, un éclairage nouveau est apporté à l’œuvre.
Les sentiments de peur éprouvés par le passé se retrouvaient balayés d’un coup d’un seul dans le présent. Hélas le passé ne se revit pas, mais l’auteur lui redonne une autre vie en présentant les choses avec un autre regard.

Celle qui était blême était donc Augustine, et le fils n’était autre que Marcel Pagnol.

Après la lecture des souvenirs d’enfance, saurez vous retrouver qui à dit la phrase proposée, et à quel propos ?

Proposition Qui a dit A quel propos
« Vous aussi, vous avez deux noms, et moi aussi »
« La tante Rose, ils sont en train de la déboutonner »
« Le gibier qui est le rêve du chasseur ? »
« Je ne mentirais pas, je ne lui dirais rien »
« Cette clef va plus vite qu’une automobile »
« O collègue, je met la main à la plume ! »
« Joseph, j’ai un pressentiment ! »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.