Coeur de Provence > Balades en Provence > De la Barasse à la Bastide Neuve, le parcours introuvable

De la Barasse à la Bastide Neuve, le parcours introuvable

mercredi 3 septembre 2008, par Allaudien

A partir de suppositions, et avec des outils dits modernes, on peut imaginer, ou rêver trouver le chemin qui relie le terminus du Tramway à la Bastide Neuve, et refaire le chemin des Pagnol vers les vacances dans le Garlaban, alors rêvons un peu.


La recette est aussi simple que le picon de César, il faut un terminus de Tramway du coté de la Barasse, quelques châteaux ou bastides, un canal de Marseille, une Bastide Neuve et une carte de Marseille, entre la Barasse et la treille.

La carte nous l’avons, plaçons y le terminus du tramway à la Barasse, le Château de la Buzine puisque il est identifié dans l’oeuvre, c’est le château de ma mère, le canal de Marseille, c’est ajouté également, son tracé n’a pas été modifié.

La Bastide Neuve est également identifiée sur les hauteurs du village de la treille.

César avait un tiers de trop, nous c’est deux châteaux en plus : le château Régis et le Château de la Reynarde sont bien à Marseille, mais ne sont pas sur un parcours possible entre le terminus et l’asile des vacances.

Il reste un autre château que nous allons supposé être le Château Saint Antoine, et qu’a du connaître Pagnol étant donné que le Château de Robien est proche du terminus et du canal.

Voici donc la carte :

On y retrouve les différents points mentionnés précédemment, ainsi que le tracé.
Le chemin que l’on peut encore emprunter de nos jours à 90 % est probablement celui que les Pagnol empruntaient, si l’on se fie au récit de Marcel Pagnol dans le second tome des souvenirs d’enfance.

Les deux châteaux manquants sont sûrement des bastides qui ne sont plus là de nos jours.

Une carte de Marseille datant de ces années là doit pouvoir faire mention de ces bastides et donner à ce tracé supposé plus de crédibilité. C’est ce que propose cet article : Pagnol et le parcours des châteaux

Dossier des chemins de Pagnol :

— Chemin des vacances
— Pagnol et le parcours des châteaux
— De la Barasse à la Bastide Neuve, le parcours introuvable



Messages

  • La consultation de carte quasiment d’époque (1933) permet d’apprécier divers éléments.
    Outre les Château Buzine, Regis (château de la Millière) et Reynarde, il n’est fait aucune mention d’autres bâtisses.

    Les chemins d’hier sont les routes de demain

    La carte permet de d’envisager que les Pagnols empruntaient la route de Saint Menet vers Marseille, puis se dirigeaient vers la Valentine par la route de la Sablière d’aujourd’hui. et ensuite descendaient la Rue de l’Audience puis la route des Camoins.

    En empruntant un chemin via le canal de Marseille et l’aide de la clé de Bouzigues, le chemin est différent. La carte permet de constater que la route de Saint Menet a été déviée et passait autrefois par le chemin actuel dit "Montée du commandant Robien". Le portail du Château Saint Antoine est sur cette ancienne route de Marseille.
    Un peu plus bas se trouvent les deux portes permettant le passage du canal. C’est donc probablement là que les Pagnol entraient sur le canal. La portion amont du canal se situe dans le Parc du Château, il n’est pas possible de valider que les Pagnol entraient d’abord sur le parc puis empruntaient le canal.

    Coté aval, le canal se dirige vers la Valentine, et traverse des terres, donc des propriétés. Quel Château ou Bastide est alors sur ces terres là ? Le Château Régis est bien visible, mais reste assez loin. La carte de 1933 n’indique pas de nom de Château dans cette zone là.
    C’est ce que présente la carte GoogleMaps de l’article.

    • J’habite le nord de la France et je ne me suis jamais rendu sur le secteur, juste passer sur l’autoroute à 130 km/h.
      Mes hypothèses sont uniquement issues de recherches internet, sachant que 100 ans nous séparent de l’action et les lieux ont certainement bien changé, chemins disparus, habitations construites sur ce qui devait être le domaine des châteaux.

      On peut penser que, si la famille Pagnol au début de leur escapade prenaient le chemin par la "montée du Commandant De Robien", lieu de la possible rencontre avec Bouzigue, le premier château de la liste, le château St Antoine n’est pas sur leur chemin, et ils n’avaient aucune raison de passer sur le domaine.

      On peut supposer qu’une fois la clé en poche, la famille Pagnol prend le chemin du canal par une entrée plus près de la ligne de chemin de fer qu’ils suivaient un moment à la sortie de la Barasse.
      Dans cette hypothèse, ils passent à proximité et sur les terres du château St Antoine, château du "balafré".

      Les deux châteaux suivants "Régis" et "la Reynarde" sont, certes assez loin, mais il faut se rappeler que la scène se déroule vers 1904, et qu’il est fort possible que les domaines s’étendaient jusqu’au canal et que ces grandes bâtisses étaient visibles de loin, quelques centaines de mètres, les domaines n’ayant aucune construction à l’époque.

      Le cas du quatrième château, "de la Buzine" est différent. Sur la carte du secteur actuel, il est indiqué un cours d’eau important, sorte de petit canal, parallèle à la route des Camoins qui débute à l’embranchement de la route d’Allauch où il existe aujourd’hui un bar nommé "Café des sources" qui aurait pu s’appeler en 1904 "les quatre saisons" ou le restaurant asiatique de l’autre côté de la route, plus probable. Ce cours d’eau descend vers la Valentine et aurait pu être entretenu par la société du canal au même titre que le canal, et devait se jeter dans le canal connu aujourd’hui. Une très courte portion non indiquée sur la carte doit être souterraine à proximité du canal.

      Donc, on peut imaginer que les Pagnols ont pu dès la possession de la clé, prendre le canal par une entrée située plus près de l’autoroute et prendre à embranchement ce cours d’eau aménagé en canal vers les Camoins, passer à proximité de la Buzine et ensuite sortir face au café des "quatre saisons" ( la source), ou le restaurant Asiatique en face, plus probable, comme indiqué dans le livre.

      Il reste à vérifier sur place et voir si des éléments corroborent cette thèse.
      Sinon, Marcel avait la mémoire perturbée (40 ans avaient passé) ou il a voulu jouer un tour pendable à ces lecteurs.

      Je pense passer dans le secteur en juillet août cette année 2010 afin de vérifier mes éléments.

      Merci de me répondre

      cordialement

    • Bonjour,

      Je fais suite à mon premier message,

      merci de m indiquer l’adresse où je peux me procurer la carte de l’époque ?

      cordialement

    • Bonjour Christian

      La recherche est excitante, n’est ce pas ?

      Voici l’url des Archives du 13 à partir de laquelle vous allez pouvoir retrouver une carte de l’époque et surement d’autres choses.

      Bonne recherche !

    • Bonjour Christian. Quel formidable boulot de Allaudien. Je suis moi aussi passionné par le récit de Marcel Panol. Je suis d’accord a 100% avec tes hypothèses même si moi aussi je suis très loin des lieux (Basse Normandie). C’est en recherchant des info que je suis tombé sur cette discussion et j’attends avec impatience le résultat de tes investigations sur le terrain. Si tu as d’autres informations ou des photos, fais nous en profiter tu feras des heureux. Merci

    • Christian après plus mûre réflexion et après observation des cartes de Allaudien, j’avance une hypothèse qui corrobore a 99% a la votre. Au depart de l’arret de La Barasse, la famille Pagnol passe d’abord par le chemin communément appelé aujourd’hui la rue Léon Bancal puis ensuite comme vous le pensez par la montée du Cdt Robien. Et bien pour que le récit colle parfaitement a la réalité du terrain, Marcel et sa famille ne rencontrent pas Bouzigue a la porte de la montée du Cdt Robien mais a la porte de l’entrée ouest du canal celle qui se situe plus en aval sur l’ancien chemin de la rue Léon Bancal. Voici ce qui étaie cette thèse : Lorsqu’ils sont surpris par le colonel au 1er château, celui ci les accueille gentiment et donne sa carte (de visite) a Joseph et lui dit :« Au cas ou je serai absent, ceci vous servira de laisser-passer pour le concierge. Il sera maintenant inutile de suivre les berges : je vous prie de sonner a la grille du parc, et de traverser la propriété par l’allée centrale. Elle est plus courte que le canal ». Et oui !! le canal a l’entrée ouest est plus sinueux !! Aussi« c’est par un beau samedi d’avril » qu’ils rencontrent Bouzigue et c’est « par un beau samedi du mois de mai » qu’ils rencontrent le colonel soit 2 ou 3 samedis plus tard. Cette entrée ouest n’a donc servi que 2 ou 3 fois puisqu’après ils passaient par la grille et l’allée centrale. A partir de la, ils longent effectivement le canal et les 4 châteaux.

    • Bonjour Christian
      Je ne trouve pas trace du cours d’eau parallèle a la Buzine qui part de l’embranchement de la route d’Allauch et qui descend vers la Valentine. Avez vous un lien pour voir ce cours sur une carte ? Merci

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.